Chef Christian Etchebest

Restaurant


 

La Cantine de la Cigale


Dirigé par le Chef basque Christian Etchebest, le restaurant bistronomique " La cantine de la cigale " est idéalement située à deux pas du sacré-coeur entre les stations de métro Pigalle et Anvers . Christian Etchebest mijote chaque jour à la cantine des plats d’inspiration basque avec des produits frais de saison, dont beaucoup en provenance de chez Eric Ospital.

La notoriété du chef basque, Christian ETCHEBEST, n'est plus à faire. Après avoir participé à de nombreuses émissions culinaires, on retrouvera le chef ce printemps dans l'émission "la plus belle des régions" sur M6.
La cantine de la Cigale est ouverte chaque jour du lundi au samedi de 8 h à 2 h. Cet authentique restaurant bistronomique, idéalement situé dans le 18ème arrondissement de Paris offre une carte de qualité et variée à des prix accessibles.

Lieu de rencontre d’avant et d’après concert, la cantine de la Cigale est également un espace apprécié pour des moments privatisés.

Au-delà de la qualité des plats proposés par Christian ETCHEBEST et de la convivialité du décor, le plus du restaurant tient en sa grande terrasse très largement ensoleillée dès les premiers beaux jours et à son écran géant qui permet de grands moments de convivialité lors des grandes rencontres sportives.

Bar


Le bar de la Cantine de la Cigale est le lieu idéal pour un after-work, que ce soit pour se délasser en terrasse ou pour une simple bière au comptoir.

Happy Hours chaque jour de 18H à 20H !

Le bar de la Cantine propose une carte de bons vins sélectionnés minutieusement et une carte de cocktails variée avec des grands classiques et des cocktails revisités (Mojito, Caipirinha, Pina Colada, Daiquiri, Marguarita, Gin Fizz, Cuba Libre, Blue Lagoon, Tequila Sunrise...). Chaque jour un nouveau "cocktail du jour" à 6 € à découvrir !

Cantine


Une cuisine généreuse à un prix très abordable, le tout dans un décor chaleureux avec terrasse à quelques encablures du sacré cœur et à proximité directe des plus belles salles de spectacles : tels sont les atouts indéniables du restaurant la Cantine de la Cigale !

Le restaurant bistronomique la Cantine de la cigale peut accueillir jusqu'à 120 couverts, dont 40 en terrasse.

Le chef Christian Etchebest, grand spécialiste de la cuisine basque, propose une carte variée de plats composés uniquement de produits en provenance directe de chez Eric Ospital.

Christian Etchebest




Christian Etchebest est un chef cuisinier français, originaire du Béarn.

Après avoir évolué dans de nombreux établissements de prestiges (Hôtel Saint-Jean-de-Luz, l’Hôtel de Crillon, l’Hôtel Martinez), et aux cotés de grands chefs étoilés, comme le chef Christian Constant, Christian Etchebest a monté ses propres restaurants : Le Grand Pan, La Cantine du Troquet et est désormais aux commandes de La Cantine de La Cigale.

Homme passionné, fidèle aux produits du terroir de sa région natale, le Sud-Ouest, le Chef en a déjà conquis plus d’un grâce à sa cuisine basque riche et sincère.

Il a récemment co-écrit un livre avec Eric Ospital (Tout est bon dans le cochon !). Eric Ospital est d'ailleurs le principal fournisseur de produits frais de la Cantine de la Cigale.




Chef, pour commencer, parlez nous un peu de votre parcours, de vos faits marquants

J’étais tellement bon à l’école qu’il a fallu que j’arrête très jeune (14 ans, en classe 4ème). Ma mère m’a obligé à devenir cuisiner, elle m’a inscrit en école de cuisine ou j’ai rencontré des gens extraordinaires qui m’ont donné la passion. J’ai évolué dans les grandes maisons françaises auprès de chefs étoilés qui m’ont vraiment appris le métier. A 29 ans j’ai monté ma première affaire, j’en ai aujourd’hui 45. Je n’ai monté que des affaires qui me ressemblent : convivialité, gentillesse et cuisine traditionnelle revisitée. C’est pour moi la clé du succès.



Pourquoi avoir accepté de travailler en lien avec La Cigale (la salle de concert qui jouxte La Cantine) ?

Je n’ai pas une grande culture musicale mais ça n’empêche rien. J’ai beaucoup aimé la rencontre avec Emmanuel de Buretel (actionnaire du groupe Because, propriétaire de La Cantine) et Jean-Louis Menanteau (Directeur Général de La Cigale). Il y a des valeurs en communs, la réussite et l’humain sont déterminants pour moi. Ils m’ont donné carte blanche avec La Cantine pour faire du mieux possible.



Quelles sont les principales différences entre La Cantine de La Cigale et La Cantine du Troquet (autre restaurant du chef à Paris) ?

La principale différence est que mes Cantines, c’est moi qui les ait monté et décoré. Ici il y a déjà eu un gros travail auparavant, avec Philippe Starck notamment qui en a fait un lieu assez gigantesque. Pour reproduire mes Cantines à moi ça a donc été plus compliqué. C’est un peu le contraire de ce que j’ai dans mes restaurants. Et puis je connais mal ce quartier qu’est le 18ème, ses grands boulevards.. Mais j’y crois, nous avons une équipe jeune et dynamique, à l’image de La Cigale.



Vous parliez de cuisine traditionnelle, on relève également la forte présence du terroir basque dans vos plats…

J’ai grandi et appris sur la côte Basque, mais aussi la Côte d’Azur, à Paris et dans d’autres régions. J’ai donc les bases de la cuisine française traditionnelle, mais j’aime beaucoup la revisiter. On est en 2014, il faut s’adapter à l’ère du temps tout en respectant les traditions culinaires que demandent les clients.

Bar

Cantine

Le Chef


 

 

Christian
Etchebest

 

Bibliographie

Infos Pratiques


 

CANTINE DE LA CIGALE

124 boulevard du Rochechouart
75018 PARIS

Ouvert tous les jours sauf le dimanche
De 8h à 2h sans interruption

Pour privatiser la salle
01 55 79 10 10
lacantinedelacigale@orange.fr


metro PIGALLE

 

La Presse aime


 

L'avis du Guide Michelin


Accolée à la Cigale, mythique salle de spectacle du boulevard de Rochechouart, cette Cantine capte le regard grâce à sa façade attrayante et sa terrasse colorée. Au menu, une cuisine de bistrot pleine de couleurs, avec notamment d'excellentes charcuteries du Pays basque... À dévorer avant d'aller au concert !

L'avis de L'Express


Christian Etchebest a ouvert sa troisième cantine juste à côté de la mythique salle de concert, La Cigale. Le restaurant enchaîne les classiques de sa carte bistrot, pour une addition sous les 30 euros.

La Cigale ayant fermé tout l'été s'est trouvée fort repue à l'automne venu. Exit le café de la mythique salle de concert, la voisine. Désormais, le Pyrénéen Christian Etchebest, habitué à bâtir des bombes de bistrots, a bistroqué l'affaire dans une troisième cantine du nom, la première sur les boulevards de la rive droite. A l'intérieur, la fable démarre toujours par la case comptoir autour d'un verre, la maison ne prenant pas de réservations. Un cadre rouge et blanc arrangé à la sauce du Béarnais et paré à envoyer les "Etche-best of" de la carte: les oreilles de cochon grillées, la terrine de boudin -en direct d'Hasparren et signées Ospital, le charcutier star-, et puis de maousses sardines grillées à la sauce vierge et une impeccable tarte aux mirabelles de saison. Pour coller parfaitement au Basque, on goûte, en direct de Saint-Jean-Pied-de-Port, l'irouléguy du domaine Brana (30 euros). Vous avez bien lu? Eh bien, mangez, maintenant.

L'avis du Figaro


Christian Etchebest a ouvert sa troisième cantine juste à côté de la mythique salle de concert, La Cigale. Le restaurant enchaîne les classiques de sa carte bistrot, pour une addition sous les 30 euros.

La Cigale ayant fermé tout l'été s'est trouvée fort repue à l'automne venu. Exit le café de la mythique salle de concert, la voisine. Désormais, le Pyrénéen Christian Etchebest, habitué à bâtir des bombes de bistrots, a bistroqué l'affaire dans une troisième cantine du nom, la première sur les boulevards de la rive droite. A l'intérieur, la fable démarre toujours par la case comptoir autour d'un verre, la maison ne prenant pas de réservations. Un cadre rouge et blanc arrangé à la sauce du Béarnais et paré à envoyer les "Etche-best of" de la carte: les oreilles de cochon grillées, la terrine de boudin -en direct d'Hasparren et signées Ospital, le charcutier star-, et puis de maousses sardines grillées à la sauce vierge et une impeccable tarte aux mirabelles de saison. Pour coller parfaitement au Basque, on goûte, en direct de Saint-Jean-Pied-de-Port, l'irouléguy du domaine Brana (30 euros). Vous avez bien lu? Eh bien, mangez, maintenant.

L'avis du Fooding


Christian Etchebest a passé la Seine. Le chef basque, ancien de la bande des bistronomes, taulier de La Cantine du Troquet (14e) et de La Cantine du Troquet Dupleix (15e), a changé à Etoile pour descendre à Pigalle. Objectif commun avec Emmanuel de Buretel, propriétaire de LaCigale voisine (monument de la scène rock parisienne), du label Because (Charlotte Gainsbourg, Metronomy, Justice…) et de ce café boulevardier un temps fermé : alimenter les « du quartier » en bonnes choses et les artistes et téléramistes en soupers nourriciers. Le voici donc dans son nouveau bar-cantoche, La Cantine de La Cigale, avec armes et bagages : personnel en tablier rouge, charcuteries Ospital, œuf mayo, étonnant caviar d’aubergines, tomates et pistou, couteaux à la plancha, grosses sardines grillées sauce vierge, onglet de bœuf au vin rouge, rafraîchissant crémeux au citron, tarte aux mirabelles, pinards ensoleillés (gaillac de Plageoles, irouléguy de Brana… de 22 à 44 € la bouteille, verres à 5 €, pichet 11 €), cocktails (9,50 €) et matchs de rugby pour animer l’écran géant, en alternance avec les clips de l’écurie Because Music. Du tout-public, matin, midi, soir, en before et after show, jusqu’à ces pèlerins anglais sur le chemin du Sacré-Cœur, qui s’essayaient hier aux oreilles de cochon grillé… Carte 29,50 à 39,50 €.

L'avis de Gilles Pudlowski


Il y a l’écran plat géant diffusant les matches (de foot, ce soir, avec toute la ligue 1), le cadre sobre revu par Starck, le bar lumineux en longueur, les tables bistrots, la carte qui emballe et les tarifs sages. Bref, Christian Ertchebest a tout compris de ce qui plait, créé des lieux qui ravissent sans prise de tête, jouant la qualité à tous les étages et promouvant des mets qui ont du « peps ». On a bien envie de le nommer « Etch the Best », car il l’est vraiment , »the best » de son registre bistrotier.

Des exemples de sa manière agile? Le velouté de potiron au foie gras, les crevettes à la plancha, les saint-jacques au lard et champignons, les oreilles de cochon craquantes, comme la barbue aux couteaux, le cabillaud et le colin au citron confits, joliment et simplement « planchés », tarifés sans méchanceté – autour de 15 €, les poissons ce qui est une prouesse, par les temps qui courent à Paris: voilà ce qu’Etch the Best propose dans sa nouvelle cantine du troquet sise à Pigalle en annexe gourmande de la Cigale.

La maison, relookée par Starck avec sobriété, fait petit déjeuner, limonade et casse-croûte à toute heure, dînettes de qualité aux heures des repas. Les produits du copain Eric Ospital à Hasparren (avec qui Christian a écrit un livre: « tout est bon dans le cochon », chez First Editions) sont mis en valeur avec une bonne volonté évidente. On adore le jambon chaud à la moutarde pomme purée, les grosses frites, la tomate en concassée, la purée de pommes de terre au basilic, comme, in fine, on craque sur le vacherin glacé au caramel ou la tarte mousseline aux fruits à la vanille.

L’irouléguy de Brana arrose le tout ardeur. Voilà un lieu qui rend heureux.

L'avis de Paris Kitchen


Open all day and even late at night, Chef Christian Etchebest’s new corner brasserie is a real treat in the gritty Pigalle-Montmartre area. Following his other “Cantine” concepts (La Cantine du Troquet & La Cantine du Troquet Dupleix) – the former Crillon chef utilizes seasonal Basque ingredients such as Piment d’Espelette and our friend Eric Ospital’s charcuterie to create hearty & inventive dishes.

Any time of day you can enjoy charcuterie & cheese platters – and for lunch and dinner the affordable a la carte chalkboard menu features classic eggs mayo, eggplant caviar, endive & Roquefort salad, razor clams, grilled shrimp, roasted Barbue fish, chorizo & pumpkin soup and onglet steak with red wine.

Since it is next to the famous La Cigale rock-concert hall, the cocktail bar can get animated & rowdy before a show (the bar team was surprised to be suddenly slammed with Margarita orders before Jimmy Buffett’s show) and I can only imagine the scene when Christian’s rugby friends show up to watch the matches on the jumbo-tron TV.

The wine list has some rustic Southwestern wine and some natural wines such as Drappier Champagne and the popular LaPierre Morgon.

A la carte menu average 25€. Wine bottles average 28€, by the glass a generous 5 € pour and cocktails 9,50 €.

L'avis de Petit Futé


Un temps fermé, le bistrot adjacent à la mythique salle de la Cigale a rouvert ses portes en septembre 2013 sous le nom de La Cantine de la Cigale. Le propriétaire Emmanuel de Buretel (également propriétaire de la Cigale et du label de musique Because) a eu la bonne idée de faire appel au chef basque Christian Etchebest pour s'occuper de la cuisine. Au programme, rien que des bonnes choses comme des charcuteries Ospital, couteaux à la plancha, onglet de boeuf au vin rouge, oreilles de cochon grillées, caviar d'aubergines, tomates et pistou ou encore de savoureux dessert comme la tarte aux mirabelles ou le crémeux au citron. C'est simple, mais les produits sont de qualité. On peut savourer un verre de vin (à 5 €) ou un cocktail (à 9,50 €) en terrasse, avant ou après un concert à la Cigale ou une balade dans Montmartre. L'atmosphère est décontractée et conviviale ; les voyageurs de passage comme les riverains du quartier devraient sortir satisfaits de cette agréable cantine.

L'avis de LesRestos.com


L'excellent chef Christian Etchebest apporte son savoir-faire dans ce café rénové en septembre 2013, proche de la salle de concert La Cigale.
· Selon la saison la carte de La Cantine de la Cigale par Christian Etchebest annonce l'oeuf mayonnaise avec piment d'Espelette, les couteaux farcis à la plancha, les sardines grillées sauce vierge, l'onglet de boeuf au vin rouge, ou le jambon blanc de chez Ospital et sauce moutarde.
· Pour le dessert, la tarte aux mirabelles, ou le crémeux au citron.
· Pour un repas à la Cantine de la Cigale par Christian Etchebest compter environ de 28Euro à 40Euro.
· Service de 12h à 14h30 et de 19h jusqu'à 22h30.
· Terrasse pour les beaux jours.
· Réservation conseillée.

L'avis de Télérama


Après son troquet et ses cantines du 15e et du 14e, Christian Etchebest a enfin passé la Seine pour s’installer juste à côté de la Cigale. La rive droite s’en réjouit car la papille, aussi gourmande soit-elle, n’a pas toujours le courage de traverser Paris même pour la station Plaisir. La carte est plutôt alléchante et je suis impatient de tester la formule du midi. J’entame mon déjeuner par une ventrèche de cochon et œuf mollet (froid) sur son lit de chou rouge, dont la vinaigrette délicatement relevée apporte une note de fraîcheur. Le plat du jour, un lieu jaune basquaise, avec olives, sauce tomates-poivrons et frites, déborde de saveurs. Du coup, je craque pour le riz au lait au caramel, divinement régressif. Pour une fois qu’une cigale bosse, ce serait dommage de s’en priver !